Février 2020 – Veil Jourde : la défense n’est plus vue comme l’exercice d’un droit fondamental

202002.20
1

Février 2020 - Contentieux, Droit pénal des affaires

François Esclatine a été interviewé par l'Observatoire de la justice pénale, un think-tank citoyen qui cherche à promouvoir le débat portant sur la justice pénale et sa place dans la société.

Il y parle des mutations dans la pratique du droit pénal des affaires, de l'évolution vers une justice pénale négociée avec la CJIP et du travail avec le PNF. Il aborde aussi les relations avec la presse.

"La défense n’est plus vue comme l’exercice d’un droit fondamental"

"Force est de constater que l’ensemble des récentes réformes en la matière vont dans un seul sens : celui de l’augmentation des pouvoirs d’enquête et du parquet et l’attrition parallèle des droits de la défense"

"Au cours d’une phase théoriquement soumise au secret, nul avocat ne devrait solliciter la presse, mais bien évidemment nous sommes contactés, en vertu du contradictoire et du droit du public à l'information, pour commenter des informations issues de nos dossiers et qui concernent nos clients."

"La procédure pénale française est écrite au stade de l’enquête, mais l’audience demeure le moment où l’alchimie judiciaire s’opère dans l’oralité."

A lire ici : Observatoire de la justice pénale